Ce que révèle Révélation ...

Par Philippe Gonnet, journaliste, 2020.

Il y a comme cela des œuvres qui s’imposent. Qui s’imposent et qui tranchent. A la Théorie des espaces courbes – le centre d’art alternatif de Voiron, près de Grenoble –, on ne voyait qu’elle lors de l’exposition "Espèces en voie d’apparition" à l’automne 2019. Non pas que les autres œuvres sélectionnées pour proposer un aperçu de la jeune création fussent de médiocre qualité. Non, bien sûr que non. Mais celle-là sautait aux yeux.

Quatre œuvres sur le mur du fond constituaient une série portant bien son nom, Révélation. Encore fallait-il s’approcher pour saisir les quatre portraits, qui se dégageaient tels des suaires dont la blancheur renvoyait à la perfection du marbre. On était là entre le drapé et la déploration, à l’impossible sortie de limbes où semblaient s’agiter des âmes prisonnières de l’infinie tristesse du medium qui, pourtant, les révélait, un rien diaphanes...

 

Mais l’évidence plastique – qui se passait de tout commentaire – se doublait vite d’une autre évidence, celle du processus. Le marbre n’était « que » du papier, et le côté mortuaire du suaire – voire de la déploration – relevait du... vecteur de la vie, puisqu’il s’agissait de... sperme, recueilli dans un mouchoir jetable !

 

Un oxymore ? Non, tout au contraire ! Une pensée, cohérente et globale, dont l’accomplissement parfait trouvait son aboutissement dans une beauté traduisant bien, finalement, la subtile et riche complexité de cette évidence plastique.

 

Car Révélation disait tout à la fois l’engagement de l’artiste, la fragilité de la vie, la finitude contenue dans la promesse même, l’ambivalence et la vanité de ce que l’existence peut contenir de plus sublime – à tous les sens du terme...

 

Ce faisant, l’œuvre posait question(s). Ici, la représentation interroge le sens même de l’œuvre et, du même coup, de l’existence. Et le sens tant en ce qui concerne la signification que la sensualité. Rarement on aura dit autant avec si peu, et si radicalement.

 

Peut-être la puissance de cette beauté tient-elle d’ailleurs moins dans cette économie de moyens que dans cette radicalité, dans la nature même de l’opposition entre ces deux matériaux, le sperme et le papier du mouchoir, la vie et l’accessoire, la promesse et le déchet, la sécrétion sublimée en perfection plastique.

 

Comme si Révélation procédait à l’infinie mise en abyme des révélations...